Actualités

Résultat de l'enquête publique des Réserves Naturelles

Le Jeudi 05 Mars

 

 

La réserve naturelle de SQY, une super nature à la porte des urbains, en attente d’un portage politique fort

 



Voici ce que l’enquête, auprès des habitués de la réserve et de ses partenaires, nous a appris.

Après 34 ans d’existence, la réserve est perçue comme un coin de nature, préservé, riche en paysage et en biodiversité. Si les initiés à la protection de la nature ou aux loisirs sérieux de l’ornithologie connaissent bien la réserve, les habitants, plus de 60 000 personnes sur les deux communes concernées, sont encore peu nombreuses à être informées de sa seule existence. Les élus la connaissent et lui accordent une plus-value environnementale pour leur territoire. Toutefois, la perception de son rôle reste trop souvent cantonnée à une nature sous cloche propice aux seuls accueils des scolaires et des familles.



Le but initial de l’enquête, menée en 2019 par Katia Rannou, en service civique à la réserve, était de mesurer la perception et l’appropriation de la réserve, par le public de la réserve. Pour ce faire, deux enquêtes ont été réalisées : une enquête destinée aux seules personnes ayant visitées au moins une fois la réserve et une série d’entretien auprès des partenaires de la réserve.

Le plus marquant a été de découvrir que le pourcentage de personne qui fréquente encore aujourd’hui la réserve et qui la connaisse depuis plus de 15 ans, 10 et 15 ans, 5 et 10 ans, 5 et 1 an ou moins d’1 an est du même ordre. La réserve reste donc attractive au fil des années et arrive à renouveler en permanence son public tout en le fidélisant. Les habitués reviennent fréquemment dans la réserve, ils y apprécient sa tranquillité, sa biodiversité, ses paysages. Le public de la réserve s’approprie cet espace protégé comme une nature de proximité, aussi bien les initiés que les novices. Certain y voit même « une fenêtre sur l’histoire environnementale du territoire… ».

Mais le public et les partenaires s’inquiètent pour la réserve et les menaces qui pèsent sur elle, comme l’urbanisation, la pollution de l’eau ou le manque de moyens financiers pour gérer la réserve. Tous s’accordent à dire que l’outil de protection qu’est la réserve a permis de préserver le cadre de vie des habitants et rassure sur le potentiel environnemental de leur territoire.

Le projet, en cours de création, de la grande réserve des étangs et rigoles du roi soleil, incluant celle de Saint-Quentin, renforce l’espoir d’une protection de la nature qui soit pérenne sur ce territoire, à la fois attractive pour la biodiversité et ses habitants.

 

Résultats complets de l'enquête en cliquant ici

Les activités concernées
ça bouge sur l'île de loisirs